Battlefield Hardline

Publiée le 7 octobre 2015

Les chiffres impressionnants de la betâ de Battlefield Hardline

Avec un lancement prévu fin octobre, la première phase betâ a permis au jeu de récolter des chiffres énormes qui sont le miroir de l’expérience des joueurs. Avec un succès impressionnant, les chiffres annoncés vont amuser les fans de la saga mais aussi permettre une réflexion de la part des développeurs.

Un nombre de casses très important sur Battlefield Hardline

Battlefield Hardline

Pendant cette première phase betâ, ce sont plus de 9 trillions qui ont été dérobés ce qui correspond à plus d’un million et demi de casses pour les banques qui ont subi les assauts des malfrats. Dans cette quête de réussite du vol du siècle, plus de douze millions de voitures ont été détruites, ce qui représente une facture particulièrement élevée par session.

Cette phase de test a aussi mis en lumière le fait que seulement la moitié des tentatives de casses se soldaient par une réussite et que les policiers avaient pu pratiquer pas moins de 332 000 interrogations dont la plupart s’étaient soldées par des incarcérations. Le nombre de tentatives d’évasion en est la preuve avec plus d’un million d’essais selon plusieurs techniques.

Des améliorations à faire

Battlefield

Chacun sait que la phase betâ d’un jeu permet de recueillir un certain nombre d’informations sur les caractéristiques du jeu et il est certain que les développeurs vont utiliser ces chiffres pour modifier certains aspects du volet pour le rendre encore plus intense. Le taux de réussite des casses semble un peu léger pour procurer assez de plaisir aux joueurs. Même si la difficulté reste un aspect intéressant car il s’agit alors de relever un réel défi, un meilleur équilibrage semble important.

>> Commandez Battlefield : Hardline sur Amazon <<

Avant la sortie officielle du jeu, une seconde version betâ sera proposée aux joueurs et cette nouvelle phase permettra de se rendre compte des changements positifs qui ont été réalisés depuis le premier test. Une comparaison des chiffres sera alors amusante pour savoir à quel point les braqueurs sont décidés à voler le pactole de chaque banque et à déjouer les pièges de la police qui cherche à stopper cette vague de crimes.