Publiée le 19 septembre 2015

Call of Duty : Ghosts

La réputation et le succès de la saga Call of Duty ne sont plus à démontrer. Le dernier opus, Black Ops 2, a battu de nombreux records, et est l’œuvre de divertissement la plus rentable de tous les temps.

Autant dire que le prochain opus, Call of Duty : Ghosts, a une colossale pression sur les épaules, surtout qu’il sera le premier Call of Duty de la nouvelle génération de consoles, dont la Xbox One. Infinity Ward est de retour pour donner un nouvel axe à la licence leader du FPS depuis plusieurs années.

Les nouveautés de Call of Duty Ghosts

Call of Duty : Ghosts

La première nouveauté que l’on remarque immédiatement concerne les graphismes, qui constituaient un défaut lors des précédents opus, avec un rendu visuel qui stagnait quand des Crysis ou Battlefield amélioraient significativement leurs graphismes. Call of Duty : Ghosts devrait rattraper son retard, puisqu’il propose des décors plus fins, des jeux de lumière mieux maîtrisés, et des textures mieux gérées.

La deuxième nouveauté essentielle est l’arrivée d’un nouveau compagnon de route : un chien de chasse. En effet, vous serez désormais accompagné au cours de vos missions par votre chien, qui pourra attaquer vos ennemis soit automatiquement, soit selon vos directives. Il sera même parfois possible de le contrôler à distance à l’aide d’une caméra embarquée, et de lui ordonner un certain nombre d’actions.

>> Commandez Call of Duty : Ghosts sur Xbox One moins cher <<

Call of Duty : Ghosts

Malheureusement, certains défauts semblent persister, notamment l’IA qui reste largement perfectible. Cela peut encore être amélioré d’ici la version finale, mais on a pu constater dans les versions d’essai que certaines réactions des bots demeurent peu logiques, ou que leur temps de réaction est trop long.

De plus, hormis les deux nouveautés énoncées ci-dessus, il ne semble pas y avoir bien d’autres nouveautés significatives, si bien qu’on a l’impression d’évoluer en terrain connu. L’équipe d’Infinity Ward devra être prudent à ne pas trop se reposer sur ses lauriers si elle souhaite que la série Call of Duty demeure la référence du FPS sur les consoles nouvelle génération.