Xbox One

Publiée le 19 septembre 2015

Xbox One : le cloud pour empêcher la triche

Xbox One : le cloud pour empêcher la triche

Au cours du salon E3, Microsoft a présenté le cloud computing comme l’un des atouts majeurs de sa nouvelle Xbox One. Avec un investissement de près de 300 000 serveurs, Microsoft n’entend pas se laisser battre sur ce domaine par ses concurrents.

Une architecture bâtie autour du Cloud

La nouvelle console de Microsoft a été conçue pour être connectée au web. Lors de sa première conférence, Microsoft avait annoncé que la console devait impérativement être connectée quotidiennement au service Xbox Live pour profiter des fonctionnalités de jeu.

Xbox One

Le constructeur, à l’écoute de ses clients, est depuis revenu sur cette annonce.

Le Cloud est aujourd’hui vu par les éditeurs comme un outil essentiel dans la lutte contre le piratage mais il permet également de profiter d’une puissance de calcul accrue grâce à une infrastructure de serveurs performants, connue sous le nom de Windows Azure.

Le Cloud pour améliorer l’expérience de jeu ?

Les joueurs du service payant de jeu en ligne Xbox Live se plaignent régulièrement d’un grand nombre de tricheurs, qui viennent gâcher l’esprit du jeu en ligne.

Microsoft entend bien éradiquer les tricheurs de son service grâce au Cloud.

Xbox One Édition Day One

Mike Lavin, le Product Manager Senior de Microsoft, affirme que les jeux directement hébergés sur les serveurs de Windows Azure sauront lutter plus efficacement contre les phénomènes de triche, tels que la modification des routeurs permettant d’envoyer des données falsifiées aux serveurs. Puisque le jeu est hébergé sur le serveur, les données ne peuvent pas être modifiées facilement.

Quoi qu’il en soit, Microsoft n’hésite pas à jouer avec les sentiments des joueurs pour imposer son service de Cloud computing.